A propos de Rudy Lamboray

Le mec qui voulait partager...

Biographie

45ans, 1m80, marié, père d'un jeune ado et amoureux de la photographie depuis plus de 30ans. J'aurais pu tout rédiger en "il" mais je ne me prends pas pour Alain Delon ni personne d'autre. Ce que je sais je l'ai appris par moi-même, raison pour laquelle ça m'a pris des plombes! Je maitrise parfaitement le syndrome de l'imposteur je ne prétends pas enseigner ni répandre un évangile photographique douteux et condescendant comme j'ai pu voir de trop nombreuses fois sur le web.

Je ne sais pas chanter, ni jouer d'un instrument, ni écrire, ni sculpter, ni peindre, ni dessiner, je n'y connais rien en programmation et sais à peine faire un montage vidéo. Du coup je fais de la photo avec passion et sincérité. Je pense avoir beaucoup creusé (euphémisme) pour comprendre et construire un style.

La famille voyait d'un mauvais œil des études d'art alors je me suis  orienté vers la psychologie et la communication ça faisait plus sérieux mais la photo est restée dans mon esprit pendant des années. Elle est revenue par la grande porte mais l'absence de formation s'est rapidement faite ressentir, l'envie c'est bien mais faut-il encore pouvoir.

Rien de tel que le terrain pour apprendre. j'ai économisé me suis jeté dans le bain il y a maintenant plus de 30ans.

La méthode du mec...

Mon travail

Tout m'emmerdait sauf le portrait. J'ai tenté de me spécialiser. Puis j'ai rencontré  mon épouse devenue ma muse depuis 3 ans. Puis une école m'a demandé de donner cours à des 18-20ans. La claque, bombardé de questions, j'ai tenté de structurer une approche de la photo à transmettre.

En 2015 j'ai présenté le livre "Les 50 Salopards" aux éditions Luc Pire. Plus de 50 portraits de comédiens belges du nord et du sud du pays. Le choix du traitement est inspiré du photographe américain Clay Enos qui a travaillé sur les films de Zack Snyder.

Mon choix de traitement de l'époque est rude comme ce que je traverse au même moment. Je  souhaitais proposer aux spectateurs un duel du regard avec les comédiens.

J'ai couvert le Festival de Cannes, de Deauville et de nombreux festivals de musique. J'ai également été photographe de plateaux et j'ai travaillé sur plusieurs émissions de la télévision belge.

Parfois je visite les entreprises pour conseiller les créateurs de contenu pour le web.

Mon travail est visible sur : leskinmemories.com

Le mec qui continue...

Représentation

J'ai créé la société Candela 9 Productions en 2018 qui gère mes activités en Belgique et en Europe.

Je continue mes tentatives photographiques, je me plante encore souvent mais de moins en moins au fil des années. Je ne travaille presque plus qu'en argentique mais reste proche des nouveautés technologiques par curiosité.

Si certains formats ont ma préférence ce n'est pas la technique qui fait la différence à mes yeux, c'est l'intention du photographe, le reflet de ses besoins de s'exprimer et son ambition pour y parvenir.

Using Format